Le 21 mai 1941, le premier transport de déportés en provenance du camp de Sachsenhausen est arrivé à l’hôtel Struthof situé dans l’Alsace annexée. Les déportés devaient commencer immédiatement à travailler à la construction du camp ; Il ne fut terminé qu’en 1943. Dans le même temps se faisait l’extraction du granit rose dans la carrière. Il fut procédé à des expérimentations médicales sur les déportés. À partir de 1943, au tournant de la guerre, plus de 50 camps annexes apparurent sur  les sites de l’industrie de guerre des deux côtés du Rhin. Sur les 52 000 déportés du complexe concentrationnaire, seuls environ 17 000 se trouvaient dans le camp principal et à peu près 35 000 étaient détenus dans les camps annexes.

En septembre 1944, le camp principal et les camps annexes de la rive gauche du Rhin furent évacués – il s’agit de la « première fin » du complexe concentrationnaire. Malgré cela, le nombre des déportés augmenta de 20 000 et sur le côté droit du Rhin 20 nouveaux camps annexes vinrent s’ajouter aux autres. Le camp de Natzweiler continua d’exister sous son ancien nom dans les camps annexes de la rive droite du Rhin. Ce cas est unique dans l’histoire des camps de concentration.

Au cours de la « deuxième fin » du complexe concentrationnaire au printemps 1945, les déportés durent une nouvelle fois marcher vers l’est en direction du camp de Dachau. Il y eut de nombreuses victimes lors de ces marches de la mort.

 

 

Camp principal
Camp extérieur
Kommandantur
Rhin
Full screenExit full screen
Slider